Pour aller plus loin...

 


Pertes hydro-électrolytiques 



L'équilibre hydro-electolytiques est l'équilibre entre la quantité d'eau dans notre corps et les minéraux dont nous avons besoin. Les électrolytes sont les minéraux présents dans l'eau de notre corps.

 

Habituellement, notre alimentation couvre les besoin en électrolytes. Cependant un déséquilibre peut survenir en cas de :

  • apports alimentaires insufisants,

  • pertes importantes en eau,

  • dérégulation hormonale,

  • insuffisance rénale,

  • brûlure étendue de la peau, etc.

En fait, un déséquilibre de ce type est dut à une perte en eau ou une migration de l'eau dans une partie du corps au dépens d'une autre (comme lors de brûlures graves).

 

Dans le cas d'une intervention chirurgicale plusieurs facteurs rentrent en jeu dans le déséquilibre hydro-electolytique, tous participent à la déshydratation et à la dénutrition du patient :

  • La perspiration insensible qui est l'ensemble des échanges respiratoires (élimination de vapeur d’eau, absorption de dioxygène) qui se font par l’intermédiaire des alvéoles pulmonaires et par évaporation à travers la peau sans sudation apparente. Et perspiration sensible, c'est à dire la transpiration, la sudation, et la sueur. Ces deux facteurs sont d'autant plus importants que la température du patient et du bloc opératoire est élevée.

  • Les pertes sanguines et les différents drainages (vidange gastrique)

  • Le jeune préopératoire

Durant l'opération des perfusions de soluté glucosé ou soluté électrolyte compensent les besoins normaux du patient, les pertes antérieures à l'acte opératoire (jeune) ainsi que les effets propres de l'acte opératoire (pertes sanguines...) et de la technique d'anesthésie. D'autres solutions peuvent être apportées pour limiter ces pertes comme l'humidification de l'air ambiant et des gazs inspirés par le patient, l'application de compresses humides, ...

 

Sources :

http://www.naturactive.fr/fr/le-mag/paroles-d-experts/nutrition-sante/l-equilibre-hydro-electrolytique-c-est-quoi

http://www.sfar.org/acta/dossier/archives/ca96/html/ca96_006/96_06.htm





 Personnes importantes, ayant influencé l'histoire de l'hypnose

p35f1.jpg220px-franz-mesmer.jpg 3b19621r.jpgcccc-2.jpg




  • Milton Erickson: (1901-1980)

Psychiatre et psychologue Américain.Considéré comme le fondateur des thérapies brèves.Dès 1923 il étudie l'hypnose "à l'ancienne" qui consiste à plonger un patient en un état de sommeil profond.Puis il met au point une méthode d'hypnose "éveillée" fondée sur la relation patient/thérapeute et sur le respect absolue du sujet. Il a mis au point l'hypnose en luttant toute sa vie contre ses propres souffrances: dyslexie, daltonisme, atteint de poliomérite (dès 17 ans) ...

 

  • Franz-Anton Mesmer:(1734-1815)

C’est un médecin viennois, fondateur de la théorie du magnétisme animal, aussi connue sous le nom de mesmérisme. Ayant reçu une éducation solide et variée, Franz Anton Mesmer se destine tout naturellement à la discipline qui attise le plus sa curiosité : il devient médecin à l'âge de 32 ans. Sa thèse est l'occasion pour lui d'étudier l'influence des corps célestes sur la santé humaine. A quarante ans en effet, il se penche sur les aimants et sur le "magnétisme animal", guérit sa patiente Maria Theresa Paradis et exporte ses théories à l'étranger. Il se rend à Paris, où il devient célèbre. Ses cures collectives attirent aussi bien l'aristocratie que le peuple, et lui vaut les foudres du corps médical, résolument sceptique. Il reçoit l'aide du docteur Delson, avant de se séparer de ce dernier pour divergences théoriques.

 

  • Sigmund Freud: (1856-1939) 

    C’est un médecin neurologue autrichien, pionnier de la psychanalyse.Médecin viennois, Freud rencontre plusieurs personnalités importantes pour le développement de la psychanalyse, dont il est le principal théoricien. Son amitié avec Wilhelm Fliess, sa collaboration avec Josef Breuer, l'influence de Jean-Martin Charcot et des théories sur l'hypnose de l'École de la Salpêtrière(écoles ayant contribué à l'« âge d'or » de l'hypnose en France de 1882 à 1892) vont le conduire à repenser les processus et instances psychiques, et en premier lieu les concepts d'inconscient, de rêve et de névrose puis à proposer une technique de thérapie, la cure psychanalytique. En mars 1886, Freud rédige son rapport sur l'hypnotisme tel qu'il est pratiqué à la Salpêtrière devant les membres du Club de physiologie et devant ceux de la Société de psychiatrie.

 

  • Jean-Martin Charcot (1825-1893) :

    C’est un clinicien et neurologue français, professeur d'anatomie pathologique, titulaire de la chaire des maladies du système nerveux, membre de l'Académie de médecine (1873) et de l'Académie des sciences (1883). Il est le fondateur avec Guillaume Duchenne de la neurologie moderne, le précurseur de la psychopathologie et l'un des plus grands cliniciens français. Il est également connu comme chef de file de l'École de la Salpêtrière pour ses travaux sur l'hypnose et l'hystérie.

     


Pour plus de connaissances sur l'hypnose...


 

Si vous souhaitez aller plus loins sur l'hypnose je vous propose ce site: Hypnose

 


 Effet de l'hypnose au niveau du cerveau



 

- Le cortex cingulaire antérieur : contrôle les émotions dont la douleur
C'est la partie frontale du cortex cingulaire qui ressemble à une sorte de "collier" s'enroulant autour du 
corps calleux (dont les fibres relaient les signaux neuronaux entre les hémisphères cérébraux gauche et droit ) Il joue un rôle dans une grande variété de fonctions autonomes comme la régulation de la pression artérielle et du rythme cardiaque, les fonctions cognitives, telles que l'anticipation de récompense, la prise de décision, l'empathie et l'émotion. 

- L'aire motrice : qui contrôle les mouvements
        → L'hypnose bloque alors les réactions de la douleur, comme les réflèxes

  

- L'insula ou cortex insulaire : qui identifie la douleur (où elle se situe ? sous quelle "forme" ? {piqure, brûlure..}).
L'insula est associé au procésus de douleur ainsi qu'à plusieurs émotions de base comme la colère, la peur, le dégout, la joie ou encore la tristesse. Sa portion la plus antérieure est considérée comme faisant partie du 
système limbique (ce système est impliqué dans l'olfaction, les émotions, l'apprentissage et la mémoire) 
        → La suractivité sert à brouiller ou atténuer ces informations 

- Le prégénual : qui contrôle le rythme cardiaque et la tension artérielle qui s'affolent si la personne est stressée ou en cas de douleur
        → Sous hypnose le rythme cardiaque et la tension artérielle restent calmes et stables grâce à la sur-activité de cette zone

 

 

 


capture-d-ecran-2013-03-13-a-15-32-45.png

Schéma des parties cérébrales qui sont soumises à une forte aungmentation du débit sanguin sous hypnose

 

 



 

 


Lexique :



  • Mortalité:
    nombre de décès rapporté dans une population , pour un temps donné.

 

  • Morbidité:
    nombre de personnes souffrant d'une maladie donné, pendant un temps donné.L'incidence (nouveaux cas) ou la prévalence (somme de tous les cas) sont deux façon de la calculer.
 

 Personnalités ayants influencé l'histoire de l'anesthésie

                                                                            

  •  Pierre Flourens: (1794-1867)

    C’est un médecin et biologiste français, considéré comme l'un des fondateurs des neurosciences expérimentales. Il joua aussi un grand rôle dans le développement de l'anesthésie.L’obtient son titre de docteur en médecine en 1813 mais il préfère se consacrer à sa passion, l’histoire naturelle. Avec François Achille Longet, il a effectué des expériences concernant les effets de l'éther et du chloroforme sur le système nerveux central des animaux de laboratoire.

     

  • Ambroise Paré: (1510-1590)

Devenu Maître Barbier-Chirurgien en 1536, il sert dans les Armées royales et pratique de nouvelles méthodes de cautérisation des plaies et de guérison des blessures, comme la ligature à base de jaune d’œuf, d’huile de rose et de térébenthine. En 1551, il devient Premier Chirurgien du Roi après avoir guéri le Duc de Lorraine.S’il n’a pas été un découvreur théorique, Ambroise Paré contribua énormément à la guérison des artères et des plaies.Chirurgien et anatomiste français du 16e siècle.Père de la chirurgie moderne et inventeur de nombreux instruments.Chirugien de guerre, il m'est au point la ligature des artères face à des blessures graves sur les champs de bataille plutôt que de cautériser les plaies, qu'il ne peut cautionner (risque pour le patient, douleurs).Ambroise Paré réflechit déjà a des moyens d'éviter que ces patients ne souffre d'avantage lorsqu'il les opère. Ainsi au XVIé siècle il préconise un cocktail d'opium et d'alcool à haute dose pour « anesthésier » les patients et leur éviter un maximum de souffrir.


  • Crawford Williamson Long: (1815 – 1878)

    C'est un physicien et un pharmacologue américain. C'est le créateur de l'anesthésie à l'éther. En 1842 il persuada un de ses patients, James Venable, qu'il pourrait lui enlever une tumeur sans douleur.

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×